Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET : Vendredi 8 février 2019 à la Journée d’étude « Lire les Cahiers de Proust » ENS

Vendredi 8 février 2019 à la Journée d’étude « Lire les Cahiers de Proust » ENS il y a 3 semaines 4 jours #1

  • Marcelita SWANN
  • Portrait de Marcelita SWANN Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Messages : 24
Via Nathalie Mauriac Dyer::   

 Chers amis,

Vous êtes cordialement invités le Vendredi 8 février 2019 à la Journée d’étude « Lire les Cahiers de Proust » organisée par Guillaume Perrier dans le cadre des travaux de l’équipe Proust de l'ITEM (CNRS-ENS).

Lieu : Salle Jaurès, École normale supérieure, 29 rue d’Ulm, 75005 Paris.

Matinée animée par Guillaume Perrier, de 9h30 à 12h30
Jacques Neefs: Écriture et illusion, lecture de quelques pages du Cahier 53
Cécile Leblanc: « Un solide à plusieurs dimension » : lire le Cahier 67 comme une affiche ?
Sophie Duval: « What’s Hecuba to him ? » Proust, Shakespeare et Wilde

Après-midi, de 14h30 à 17h00
Table ronde animée par Nathalie Mauriac Dyer, avec Julie André, Simone Delesalle-Rowlson, Francine Goujon, Françoise Leriche, Eri Wada, éditrices des Cahiers (BnF-Brepols), et avec les intervenants de la matinée.

* * *

Dix ans après la publication du premier Cahier de Proust dans la collection des « Cahiers 1 à 75 de la Bibliothèque nationale de France », chez Brepols, dans une édition prestigieuse par sa rigueur scientifique et par son aspect matériel, à l’heure où sont envisagées d’autres formes de publication destinées à renouveler et mener à bien l’entreprise, la journée d’études « Lire les Cahiers de Proust » propose un bilan provisoire et une ouverture.
Comment lire les éditions qui ne se limitent pas aux variantes ni aux morceaux choisis en annexe d’un texte publié, mais qui reproduisent l’intégralité d’un document, tel qu’il se présente, voire tel qu’il ne se présente plus, en le rendant lisible et en produisant toutes les informations nécessaires à sa compréhension ? Chaque cahier joue un rôle particulier dans l’architecture en mouvement qu’est la genèse d’À la recherche du temps perdu. Il offre aussi un point de vue privilégié sur certains épisodes et sur certains thèmes de ce roman. La rature, la réécriture, la dissémination, les différentes formes de graphisme et la dimension visuelle de l’écriture, la mise en regard du fac-similé et de la transcription diplomatique, les qualités matérielles du support, ouvrent à de nombreuses lectures, en plus de celle qui consiste à reconstituer le processus d’écriture, inhérente à l’édition génétique elle-même.  G. P.


Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Eric Unger.
  • Page :
  • 1
Temps de génération de la page : 0.419 secondes