Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET : Qui est pistonné pour le Maroc, dans La Recherche ?

Qui est pistonné pour le Maroc, dans La Recherche ? il y a 6 mois 4 jours #1

Bonjour,
Les anecdotes et les personnages du roman ont parfois des clefs, sont parfois des réminiscences de la vie réelle de la société décrite par Proust.  Leur recherche est un travail, ou un jeu, connu des proustiens.
Dans le côté de Guermantes, ces paroles de Saint-Loup ont attiré mon attention : "Du reste, moi, il aurait fallu que je visse Oriane, pour mon poste au Maroc que je voudrais changer. Elle est si gentille pour ces choses-là et elle peut tout sur le général de Saint-Joseph de qui ça dépend. Mais ne lui en parle pas. J'ai dit un mot à la princesse de Parme, ça marchera tout seul. Ah ! le Maroc, très intéressant. Il y aurait beaucoup à te parler. Hommes très fins là-bas. On sent la parité d'intelligence."
Plus tard, l'affaire se conclut par la négative : " La méchanceté dont elle avait fait preuve à son égard en refusant de le recommander au général de Saint-Joseph, quand Robert allait repartir pour le Maroc, prouvait que le dévouement qu’elle lui avait montré à l’occasion de son mariage n’était qu’une sorte de compensation qui ne lui coûtait guère. "
Françoise refuse le piston du général pour son neveu.
Je pense pouvoir mettre la comtesse Greffulhe ici sous le personnage d'Oriane, mais quelqu'un a-t-il déjà mis un vrai nom sous celui du général de Saint-Joseph ?
Et qui pourrait être l'officier très proche de la comtesse Greffulhe, à pistonner ?
Merci d'avance pour toute suggestion.
Amitiés proustiennes
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric Unger, Marcelita SWANN

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
Temps de génération de la page : 0.146 secondes